Grâce aux avancées de l’intelligence artificielle, les prestataires de réseau sont à présent en mesure de restructurer leurs opérations afin d’atteindre une automatisation de bout en bout. Toutefois, la plupart d’entre eux ne souhaitent pas céder aux réseaux le contrôle de leur propre orientation, ni retirer totalement les humains de l’équation. Ils veulent que leurs réseaux deviennent plus « adaptatifs » pour faire face à un paysage concurrentiel et aux exigences des clients en perpétuelle évolution. Ceci requiert une combinaison cohérente d’intelligence contrôlée et supervisée par des humains, de l’intelligence pilotée par analyses, et une infrastructure sous-jacente programmable.