Depuis l’introduction du premier réseau téléphonique public commuté, les réseaux n’ont cessé d’évoluer. Au cours de leurs différents stades de développement, depuis les points de terminaison fixes aux débuts d’Internet jusqu’aux réseaux à haut débit actuels qui relient des utilisateurs mobiles à des data centers massifs et à des mastodontes de la bande passante tels que Netflix, Amazon et Facebook, les réseaux se sont adaptés pour satisfaire aux nouvelles exigences.

L’infrastructure auparavant statique est en train de subir une transformation plus profonde que jamais. La dernière incarnation en est le réseau autonome, une tendance qui s’observe depuis quelque temps déjà. Le réseau autonome fonctionne pratiquement sans intervention humaine. Il peut se configurer, se surveiller et s’entretenir de manière indépendante.

Cependant, même si les réseaux autonomes marquent un progrès significatif, ils restent trop restrictifs et trop rigides. C’est pourquoi Ciena a défini une nouvelle approche de l’évolution des réseaux : Adaptive Network, une approche conçue pour fournir un réseau capable de s‘étendre avec l’entreprise à mesure que ses besoins et ses marchés évoluent.

Adaptive Network remodèle le réseau en une infrastructure dynamique, programmable basée sur les analyses et l’automatisation. 

Adaptive Network permet aux prestataires de faire évoluer leurs infrastructures actuelles en une boucle de communications qui relaie les informations provenant des éléments du réseau, des instruments, des utilisateurs et des applications à une couche logicielle pour vérification, analyse et action, au lieu d’embouteiller le réseau proprement dit.

Adaptive Network comprend trois couches importantes :

  • Infrastructure programmable : Cette couche comprend les éléments physiques et virtuels du réseau, ainsi que la télémétrie recueillie par ceux-ci. La couche d’infrastructure programmable est hautement intelligente et interprète les données afin que le réseau puisse prendre des décisions, qu’il s’agisse d’acheminer le trafic de manière à contourner un circuit hors service ou d’analyser et de corriger un problème de délai de transit ou de capacité inférieure aux prévisions sur une liaison spécifique. L’infrastructure programmable exige une grille flexible et une couche photonique reconfigurable pour permettre de rediriger des canaux à taux d’occupation spectrale variable à travers tout trajet et tout spectre optique dans le réseau. En outre, une infrastructure programmable exige des transpondeurs cohérents réglables pour pouvoir mapper efficacement un nombre fluctuant de signaux clients sur une capacité de ligne variable. Ceci nécessite, à son tour, un réseau de transport optique (OTN) centralisé spécialement conçu ou une architecture de commutation de paquets.
  • Analyses et intelligence : L’infrastructure programmable génère d’importantes quantités de données. Certaines sont liées au Big Data indiquant les tendances que le réseau assimile pour s’adapter avec le temps. Le Big Data peut informer le réseau sur la façon de s’adapter à long terme, sur les modèles de trafic auxquels être attentif et sur les parties du réseau qui pourraient être vulnérables. Il y a ensuite les « small data » : des événements qui se produisent relativement rapidement. Il peut s’agir d’un papillotement sur un circuit ou d’une demande immédiate d’un client. De tels événements exigent une réponse rapide du réseau, laquelle recourt à des analyses. Toutefois, une fois les décisions prises, un opérateur humain ou des politiques stratégiques prédéfinies peuvent intervenir pour approuver ou modifier les choses s’il y a lieu. Dans un réseau véritablement autonome, il n’y aurait aucune intervention d’un opérateur à ce stade.
  • Contrôle et automatisation par logiciel : Les recherches montrent que la cause principale des pannes sur le réseau est indiscutablement l’erreur humaine, qu’on estime à 32 %, selon le Network Barometer Report 2014 de Dimension Data. Une automatisation efficace des tâches réseau, telles que le chargement des contrôleurs d’accès et le dimensionnement des routeurs, permet d’éliminer ces erreurs humaines et de maintenir le réseau opérationnel à ses meilleures performances. Il est essentiel de pouvoir faire fonctionner l’automatisation sur tous les équipements des différents fournisseurs. Certaines technologies sont efficaces lorsqu’elles fonctionnent avec un ensemble d’équipements d’un même fournisseur, mais peu de réseaux sont bâtis à partir du catalogue d’un seul fournisseur. Les réseaux doivent interopérer, à l’aide d’API, pour fonctionner et déplacer les données efficacement et rapidement d’un point à un autre.

Le développement des réseaux adaptatifs marque un tournant dans le monde des réseaux. C’est une évolution cohérente qui prend en charge tous les aspects de l’automatisation intelligente, tels que l’orchestration fondée sur l’intention, l’analyse et le contrôle programmable des domaines. C’est une architecture à base de micro-services qui offre extensibilité et évolutivité. De plus, elle adopte une approche d’intégration DevOps pour assurer la souplesse des opérations et des services.

Pourquoi Ciena ?

Les 25 années d’expérience de Ciena pour connecter le monde entier en font un partenaire idéal pour fournir le réseau adaptatif.

  • Une expérience inégalée des réseaux : Avec plus de 1 300 clients dans le monde entier, Ciena soutient 80 % des plus grands prestataires réseau dans le monde. Ciena a déployé 150 millions de kilomètres de réseaux optiques cohérents.
  • Des services aux prestataires réseau : Ciena a conçu des services spécialement pour aider les prestataires à faire évoluer leurs réseaux. L’approche de Ciena couvre l’intégralité du cycle de vie du réseau, avec des conseils, des solutions et des services axés sur les besoins des prestataires.
  • Des partenaires : La proposition de valeur de Ciena est encore augmentée par un programme exceptionnel de partenaires qui évolue et développe des offres et de l’expertise afin de mettre en œuvre tous les aspects de sa solution Adaptive Network.

Le portefeuille inégalé de produits Ciena prend en charge le réseau adaptatif sur plusieurs plans importants. Parmi les composants critiques de l’infrastructure programmable, des couches d’analyse et d’automatisation , citons :

  • WaveLogic Ai : La nouvelle génération de la technologie cohérente WaveLogic de pointe de Ciena modifie radicalement la manière de construire et de gérer les réseaux optiques. WaveLogic Ai permet une capacité ajustable de 100G à 400G, par incréments de 50G, vous offrant ainsi un contrôle de votre réseau sans précédent.
  • WaveLogic Photonics : Le système photonique intelligent totalement équipé de Ciena se compose des éléments optiques cohérents WaveLogic et d’éléments de ligne souple qui, combinés à des outils logiciels intégrés et discrets, améliorent l’automatisation, le contrôle et la visibilité offerts sur le réseau optique.
  • Plates-formes 6500 et Waveserver® : L’architecture flexible des plates-formes Ciena permet une adaptation efficace des services clients à la capacité de ligne.
  • Contrôleur de domaine Blue Planet MCP (Manage, Control and Plan) : Ciena apporte la puissance de la capacité programmable définie par logiciel à votre réseau Ciena de nouvelle génération et votre exploitation des services. MCP élimine les étapes manuelles longues et sujettes aux erreurs qui s’intercalent entre différents outils de gestion séparés et offre la base Blue Planet sur laquelle vous pouvez faire évoluer vos opérations afin d’installer une automatisation intelligente en boucle fermée sur des réseaux à domaines et équipementiers multiples.
  • Blue Planet MDSO (Multi-domain Service Orchestrator) : Fournit un contrôle par logiciel pour automatiser la prestation de services sur des réseaux à technologies et équipementiers multiples, et s’intègre à Blue Planet Analytics et à MCP pour prendre en charge les fonctionnalités d’auto-réparation et d’auto-optimisation (en boucle fermée) grâce aux perspectives fournies par le Big Data.
  • Ouverture : Ciena conçoit ses solutions de manière à offrir aux prestataires réseau la possibilité de personnaliser leur infrastructure en fonction de leurs besoins précis. L’ouverture est au cœur de toute innovation mise sur le marché par Ciena. Par exemple, en utilisant des API et des modèles de données modernes à la fois dans les couches matérielles et logicielles, les API ouvertes de Ciena permettent une meilleure télémétrie et de meilleures mesures en temps réel. Les API permettent un développement des applications plus rapide, plus facile avec des plates-formes et des équipementiers multiples, elles facilitent l’intégration aux outils informatiques et assurent une utilisation plus efficace des ressources informatiques.
  • Sécurité : Adaptive Network repose sur une approche holistique de la sécurité qui protège les données à la volée grâce à des solutions spécialisées répondant aux normes de chiffrement les plus strictes. Ciena fournit également un portail dédié qui offre aux utilisateurs un contrôle complet de la gestion des clés de sécurité.