Cent milliards de bits par seconde. Imprégnons-nous de ces chiffres un instant.

Vous avez peut-être vu des offres haut débit proposées par votre opérateur de téléphone, câble ou mobile local, pour des services 1 Gbit/s. Mais 100 Gbit/s ? Aussi génial que cela puisse paraître, qui en a besoin ? Eh bien, vous seriez surpris.

En fait, la demande pour des services 100GbE existe déjà dans différents environnements. Pas dans un contexte résidentiel, bien sûr, mais dans un nombre croissant de scénarios d’entreprise et d’opérateur, qui commencent à prendre de l’ampleur.  Selon les projections actuelles, les ventes de services Ethernet 100G s’élèveront cette année à près de 7 milliards de dollars (USD), pour approcher 20 milliards de dollars d’ici à 2020.

Analyse Ciena basée sur des données Ovum, Dell’Oro et IHS Markit

On rencontre une croissance continue de la consommation de bande passante depuis des années. Rien de surprenant jusque là. Les livraisons de ports 1GbE représentent toujours l’essentiel du marché et les plus importantes en termes de volume, tandis que les ports 10GbE gagnent du terrain selon Ovum. Cette tendance est principalement poussée par la croissance de l’agrégation de services d’entreprise/résidentiels, des extensions de réseaux mobiles et de l’interconnexion de data centers.  

Dans tous ces cas, l’agrégation de bande passante à des points clés du réseau (installations de colocation, hébergements d’opérateurs, unités en partage, sites de petites cellules/macrocellules, etc.) entraîne le transfert de plus de 10G de capacité d’un domaine vers un autre. Ces transferts peuvent se faire entre opérateurs, entre réseaux fédérateurs et réseaux d’accès ou encore entre prestataires de cloud et opérateurs de transport, pour ne citer qu’un petit nombre de scénarios. Si ce transfert nécessite plusieurs ports 10G, les frais de matériel, d’énergie supplémentaire, d’augmentation de l’espace, d’entretien, de pièces de rechange et de refroidissement s’ajoutent rapidement. Il s’avère alors rapidement que déployer une seule connexion 100G devient plus rentable que « d’empiler » des plates-formes 10G dans le data center.  

Si vous êtes appelé à déployer toute cette capacité vers la périphérie de votre réseau, ce transfert peut poser un véritable défi et représenter un investissement considérable qui ne sont pas sans risques.

Ciena répond à la demande d’une plus grande bande passante en périphérie

Pour répondre à ces besoins, Ciena présentera la semaine prochaine à la Conférence MEF17 d’Orlando trois nouvelles plates-formes de commutation et d’agrégation de paquets avec l’ajout d’une quatrième à son portefeuille de solutions de réseau par paquets. Le portefeuille Packet Networking de Ciena est le n° 1 en part de marché selon le dernier rapport IHS et cette vaste expérience du terrain a été intégrée dans ces plates-formes de paquets nouvelles et améliorées.

Le nouveau 5170 est une plate-forme compacte offrant une capacité de commutation non bloquante avec 4 ports 100GbE et 40 ports 10GbE. Cette plate-forme de classe opérateur est spécialement conçue pour assurer des services fiables et rentables dans les locaux des clients et répondre à la demande croissante de services d’entreprise Ethernet 100G.

Le nouveau 3928, quant à lui, est une solution rentable qui vise à répondre à la demande croissante pour les services d’entreprise 10G Ethernet en offrant 4 ports 10GbE et 8 ports 1GbE dans une plate-forme compacte qui limite les dépenses de fonctionnement liées à l’alimentation et à l’espace à un minimum.

Et si vous cherchez de la flexibilité ainsi qu’une voie de migration vers de nouvelles sources de revenus, le nouveau 3926m offre un emplacement d’extension permettant de recevoir un des modules de serveur disponibles capables d’accueillir des fonctions réseau virtuelles (VNF) ouvertes, même celles proposées par des tiers autres que Ciena. Cela permet de vendre sans difficulté des fonctions réseau supplémentaires en plus des services d’entreprise Ethernet, telles qu’un routeur virtuel, une solution de chiffrement ou un pare-feu. Un module TDM-over-Packet est également disponible pour accueillir, sur la même plate-forme, des services TDM hérités qui existent toujours et continueront à perdurer encore pendant un certain temps.

Et puisqu’il faut bien accueillir quelque part toute cette bande passante, nous avons plus que triplé la capacité de la plate-forme plébiscitée 8700 PacketWave, dans le même espace, de manière à agréger tout ce trafic d’une manière hautement optimisée. La plate-forme en châssis multi-cartes 8700 est une clé de voute pour agréger et commuter efficacement des volumes massifs de trafic de paquets, tout en garantissant des SLA stricts et en contrôlant les dépenses d’investissement et d’exploitation des services 10GbE et 100GbE.

Le 100GbE en action à MEF17

En fait, il se passe pas mal de choses au salon MEF17 et nous nous ferons un plaisir de vous accueillir au stand Ciena où vous pourrez découvrir les nouvelles plates-formes. Vous pourrez aussi y voir notre logiciel de gestion Blue Planet ainsi que le 3906mvi (un autre NTE intelligent modulaire d’hébergement NFV 1GbE), qui fera l’objet de deux démonstrations Proof of Concept distinctes. La première vise à créer (et, plus tard, ajuster dynamiquement) un service de bout en bout à travers un ensemble de réseaux AT&T, Orange et Colt. La seconde présente une connexion LSO en couche 1 multi-fournisseur via un réseau commercial Windstream.

Alors, qui a besoin du 100GbE ? Votre réseau, probablement, et plus tôt que vous ne le pensez.

Vous voulez en savoir plus sur les nouvelles plates-formes de paquets 100GbE de Ciena ?  Rejoignez-moi le 30 novembre pour assister à mon entretien avec Mike Sapien, analyste en chef chez Ovum, concernant la tendance vers des services 100GbE.

Ressources supplémentaires :